LA FAIENCE

C’est la plus répandue

AZE.jpg

Elle cuit vers 1000 degrés (souvent entre 980 et 1040) ce qui est encore ce qu’on appelle dans ce domaine les basses températures.

Certaines faïences résistent à des températures plus élevées au delà de 1100 degrés elles commencent à s'altérer, se déformer voir même à fondre

105940011_610138763041486_13918988208363

                                                  Rouge, blanche, noire, ocre-jaune...

La faïence constitue la plus grande partie des arts de la table, presque tout ce qui est décoré avec des couleurs vives est de la faïence (ou terre vernissée).

 

Il s’agit le plus souvent d’une faïence rouge tournée, trempée dans une engobe blanche, décorée avec des engobes colorés, cuite une première fois (dégourdi ou biscuit) vers 980/1020 degrés.

Un émail transparent sera déposé, une seconde cuisson entre 980-1040 degrés viendra fixer cet émail ''vernis''.

 

Cette terre est la plus souvent utilisée dans les cours de poterie.  

 

La faïence est beaucoup moins solide que le grès ou la porcelaine.

Elle peut se briser ou s’ébrécher facilement. Ceci est dù au fait qu'elle reste poreuse ( non vitrifiée), c’est à dire que même cuit à sa température maximum, elle n’est pas très dense ni très dur, elle sonne creux.

 

La faïence craint le gel qui la fait éclater car l’eau y pénètre et gonfle en gelant.

Attention à vos pots de fleurs l'hiver si vous êtes dans une région où il gèle.

Mes pièces en faïence

Mes stages

Envie de

découvrir

la faience ?

119084456_876712802736001_31014056022223